< Back To MediaReleases(FR)

Dans un compte-rendu à l'intention des voyageurs sur l’incident survenu le 19 mars sur le Blue Puttees; Marine Atlantique confirme la sécurité du navire

08 avril 2011

Marine Atlantique a présenté aujourd'hui les conclusions de l'enquête interne faisant suite à un incident survenu à bord du Blue Puttees le 19 mars lors duquel le navire a effectué un roulis inhabituel alors qu'il faisait route vers Port aux Basques. Marine Atlantique a déclaré aujourd'hui qu'elle assume l'entière responsabilité de l'exploitation sécuritaire de ses navires. La sécurité de chaque personne à bord de ces navires constitue la principale priorité de la société, qui reconnaît d'ailleurs qu'à la suite de cet incident, la confiance du public dans le navire peut avoir été ébranlée. La société travaillera ardemment afin de rétablir cette confiance.

« Marine Atlantique est attristée d'avoir appris le 1er avril dernier, par des membres de la famille, le décès récent d'un ancien employé qui était à bord du Blue Puttees lors de l'incident » a déclaré Wayne Follett, président et chef de la direction de Marine Atlantique. « J'ai parlé à des membres de la famille et je continuerai d'être en contact étroit avec eux afin de leur offrir un soutien complet pendant cette période difficile ». La famille et Marine Atlantique attendent les résultats de l'autopsie.


« Depuis le 19 mars, nous avons effectué des enquêtes tous les jours afin de savoir ce qui s'est passé, d'en découvrir les causes et de mettre en place des mesures de sécurité afin de s'assurer que cela ne se reproduise plus. Nous sommes présents ici aujourd'hui pour vous annoncer qu'à la suite d'une enquête très approfondie, nous savons ce que ce qui s'est produit.

« Dans le cours des opérations de routine des transbordeurs à passagers, les navires font l'objet de mouvements normaux et parfois de roulis importants, particulièrement en forte mer; cet incident était toutefois inhabituel et a été entraîné par la combinaison d'un certain nombre de facteurs. Bien que nous sachions et que nous comprenions que nous ne pouvons pas contrôler la nature de l'environnement difficile dans lequel nous opérons, nous pouvons apporter des améliorations opérationnelles afin de s'assurer que cette séquence d'événements ne se reproduise pas. Marine Atlantique a atténué tous les facteurs opérationnels qui ont contribué à cet incident. » Voici un compte-rendu de l'incident :


   
 Incident

  • À 5 h 12, le navire a effectué un roulis vigoureux et rapide qui a duré environ 25 secondes.
  • À la suite de l'incident, le navire était stable et s'est dirigé en toute sécurité vers Port aux Basques.
    Aucun passager n'a signalé de blessures à la suite de l'incident. Cependant, plusieurs membres de l'équipage ont subi des blessures mineures. Le navire a subi des dommages internes et quatre unités commerciales ont fait l'objet de dommages superficiels.
  • À la suite de l'incident, le service des relations à la clientèle de Marine Atlantique a reçu deux rapports de blessures mineures provenant de passagers.

    Facteurs contributifs

    Opérationnels

  • La rétraction du stabilisateur à tribord en raison du niveau d'huile bas dans le réservoir de tête.
  • Actions de manoeuvre rapides et importantes successives dans une courte période de temps.
  • La manoeuvre du navire à des vitesses élevées.

    Environnementaux

  • Conditions de vents élevés, de forte mer et de périodes de roulis de vagues.
  • Conscience limitée de la situation en raison de la noirceur.

    Marine Atlantique a mis en place les mesures de sécurité suivantes afin d'éviter qu'un tel roulis inhabituel ne se reproduise.

  • Procédures opérationnelles renforcées pour les niveaux d'huile hydraulique dans les réservoirs de tête pour les stabilisateurs.
  • Caractéristiques de manoeuvre du navire renforcées avec tous les timoniers.
  • Ordre aux officiers de limiter l'angle du gouvernail à moins de 10 degrés lorsque le navire se déplace à plus de 17 noeuds.
  • Ordre d'utiliser les stabilisateurs toutes les fois où cela est possible. Dans l'avènement d'une situation dans laquelle un seul stabilisateur est opérationnel, le pilote automatique serait alors utilisé chaque fois que cela est possible.
  • Procédures de conditions météorologiques difficiles renforcées relativement à la fixation des articles et des marchandises.
  • Rappel aux capitaines d'effectuer des annonces concernant les conditions météorologiques et de la mer prévues avant le départ et au cours de la traversée lorsque les conditions le justifient.

    « Le Blue Puttees et le Highlanders sont des navires sécuritaires, stables et fiables pour nos clients. Les experts marins canadiens et internationaux ont été impliqués dans tous les aspects du projet de modification, en effectuant des inspections et une surveillance quotidiennes qui ont mené à la certification des navires. Ces navires sont construits d'après les normes internationales les plus élevées pour les transbordeurs à passagers et ont obtenu toutes les certifications nécessaires pour la sécurité des passagers ».

    Marine Atlantique s'est assuré de l'aide de ressources externes afin d'examiner toutes les données et les conclusions initiales de l'enquête interne. Les experts indépendants comprennent : le capitaine au long cours Chris Hearn, le directeur de la Marine Institute pour le Centre for Marine Simulation; Claude Daley, Ph. D. du Memorial University's Ocean and Naval Architectural Engineering Department; Carl Harris, maîtrise en génie; et, James Millan, Ph. D. du National Research Council-Institute of Ocean Technology.

    L'incident est le résultat d'une combinaison de facteurs contributifs qui se sont accumulés et qui sont survenus à un moment précis dans le temps. La période de vagues, la période de roulis du navire et la période de mouvement du gouvernail ont duré entre 10 et 11 secondes chacune et ces trois périodes ont produit une résonance qui a amplifié l'angle du roulis. De plus, la perte d'un stabilisateur a réduit l'efficacité de l'amortissement du roulis par le système de stabilisation.

    « Très tôt au début de l'enquête, nous avons conclu que la sécurité du navire n'était pas remise en question. Nous avons également une confiance élevée dans la connaissance, l'engagement, la formation et la capacité des membres de nos équipages d'opérer nos navires. Les experts marins locaux que nous avons consultés ont vérifié les résultats initiaux de notre enquête et ont réaffirmé la sécurité du navire. Nous avons déjà mis en oeuvre des mesures de sécurité et nous continuerons de le faire dans les jours à venir. La sécurité est notre principale priorité et nous sommes engagés à offrir un service de traversier sécuritaire et fiable à nos clients.
    Marine Atlantique est satisfaite de la performance du Blue Puttees depuis sa mise en service il y a quatre semaines. Nous sommes persuadés que le Blue Puttees et que le Highlanders sont de bons navires qui amélioreront de façon considérable le service à nos clients et aux habitants de Terre-Neuve-et-Labrador du point de vue de la capacité rehaussée, de la ponctualité et du service la clientèle. Les membres de nos équipages aiment ces navires; ils les ont adoptés et sont fiers d'accueillir nos clients à bord de ces nouveaux navires.

    - 30 -

    Personne-ressource pour les médias :
    Tara Laing
    Directrice des communications
    772-8974
    tlaing@marine‐atlantic.ca